Résultats décevants pour la prospection de gaz naturel au Maroc


Prospection-au-Maroc-300x207

Grande et cruelle désillusion que celle qu’aura connue le Maroc suite aux premiers résultats des prospections de gaz naturel dans plusieurs puits. Les pronostics optimistes initiaux ont été démentis par les quantités trouvées, certaines entreprises ayant même été contraintes d’interrompre leurs recherches, comme à Foum Deraâ, et d’aller vers d’autres sites.

Ainsi, la société britannique Gulfsands Petroleum a fait récemment état de quantités minimes par rapport à ce qui était prévu, essentiellement dans le Gharb ; en effet, le gaz trouvé n’est pas suffisant pour lancer une  exploitation et une commercialisation à grande échelle. Toutefois, dans le site Oulad Zaid 1, des indices permettent de penser que de grandes quantités de gaz naturel sont présentes en sous-sol.

Pour sa part, l’Office national des Hydrocarbures, l’ONHYM, a annoncé que les sociétés de forage et de prospection au large d’Agadir et de Sidi Ifni ont mis un terme à leurs travaux du fait des faibles quantités trouvées à Foum Deraâ.

Concernant la zone de Sidi Mokhtar, dans la région d’Essaouira, l’ONHYM a déclaré que les recherches se poursuivaient encore, mais n’a fait état d’aucun résultat particulier.

Aussi, et face à ces informations contradictoires, et pour éviter un émoi général ou une flambée des informations et autres rumeurs, les responsables de la prospection ont décidé d’entourer leurs travaux du plus grand secret, et d’en soumettre les conclusions aux parties concernées qui prendront alors la responsabilité de l’annonce officielle, dans un sens ou dans l’autre.